Accueil ::> Enseigner. ::> Construire une séquence. ::> TraAM

TraAM

dimanche 10 janvier 2016, par Administrateur.

Cette séquence a été réalisée dans le cadre des TraAM 2014-2015. Elle est le fruit d’une collaboration entre l’académie de Caen et celle de Paris.

Son objectif est d’éclairer la notion de groove au travers de l’étude de l’oeuvre de Miles Davis "Tutu" tirée de l’album éponyme proposée au baccalauréat.
Les documents qui suivent vous proposent une description des objectifs à atteindre, une progression et une série d’outils logiciels pour travailler avec les élèves dans les différentes conditions matérielles rencontrées par les enseignants d’Education Musicale au quotidien.

Tout d’abord, voici une fiche qui présente les différents éléments proposés aux élèves.

Certains seront abordés en classe, d’autres pourront faire l’objet de pistes de recherche pour les élèves ou de notions complémentaires pour les enseignants qui le souhaiteraient.

PDF - 254.7 ko

Voici à présent la fiche de synthèse des notions abordées et référencées au programme d’Education Musicale.
Cette fiche a été réalisée à l’aide du logiciel EMC2 disponible en cliquant sur ce lien.

PDF - 166.2 ko
Le déroulé de la séquence se fera selon les étapes suivantes :

Etape 1 :
- Pratique du chant de référence, "le Sud" de Nino Ferrer a cappella après présentation de l’original.
- Ecoute initiale de Tutu et désignation de la nomenclature.

Etape 2 :
- Approfondissement du chant.

- Eléments structurels de "Tutu" : Intro, improvisations, thème, pont, fade out.

Etape 3 :
- Eléments timbraux de "Tutu".
- Découverte de la boucle rythmique de base (Kong ki ka ki) ;
- Détermination des remplissages en shuffle et triolets de doubles.
- Pratique corporelle (pied ; claquement de doigts ; clap ; claquement. Basés sur le kong ki ka ki du rythme reggae). 
Voir détail sur la fiche initiale. Il s’agit de pratiquer les ryhtmes qui sont la composante du Funky Shuffle, de façon séparée puis de les assembler.
- Ajout du rythme de Tutu au chant a capella en guise d’accompagnement.
Enregistrement du chant (C1 seulement) si possible et A cappella sur un clic au casque.

Etape 4 :
- Enregistrement du chant si besoin puis passage sur postes informatique.
- Recréer le rythme Funky Shuffle avec « Hydrogen ».
- Export audio et récupération du rythme pour le placer sur la version enregistrée du chant de référence en supprimant la batterie du fichier midi initial avec un DAW quelconque (Garageband, Cubase ou autres...). On peut aussi exporter en audio l’accompagnement du chant de référence et le récupérer dans Audacity puis le superposer avec le rythme conçu dans Hydrogen.

Etape 5 :
- Retrouver le funky shuffle sous-jacent dans les deux morceaux d’"AC/DC" proposés dans la fiche EMC2 en disposant des boucles distribuées préalablement choisies par l’enseignant ou conçues pas les élèves et comportant toutes sortes de styles.
Reconstruction d’une structure avec carrure, breaks, évolution du remplissage ternaire
- Ecoute des œuvres complémentaires, mise en perspective dans l’histoire des arts.

L’évaluation se fera au fil des séances en validant chaque étape.

Les étapes 2 et 3 peuvent être regroupées si l’on met de côté les éléments structurels.

ACTIVITÉ COMPLÉMENTAIRE :

On pourra proposer de pratiquer quelques improvisations sur la gamme blues de Tutu après avoir mémorisé le thème.
Ces improvisations pourront avoir « Le Sud » comme support harmonique.

Informations sur les logiciels.

- Un logiciel peut s’avérer utile pour retrouver le tempo. Mixmeister BPM Analyser fera l’affaire.
- L’harmonisation des tempi peut se faire à l’aide d’Audacity avec la fonction "Changer le tempo" dans le menu "Effets".

Quelques documents complémentaires.

- La partition de "Le Sud" de Nino Ferrer dans un arrangement à 2 voix par Jean-Christophe Deluen.

- Une fiche résumant le contexte historique de l’album de Miles Davis.

PDF - 216.4 ko

.
.
.
.
- Le travail de la rythmique.

PDF - 306.5 ko

.
.
.
.

- Quelques éléments concernant le travail timbral.

PDF - 295 ko

.
.
.
.

Ces documents ne sont présentés qu’à titre indicatif et ne peuvent être lus que dans le cadre d’une mise en oeuvre particulière de cette séquence. Ils constituent des pistes pour la construction de documents personnels et adaptés aux circonstances et au public en présence.